Noël: La Résurrection | World Challenge

Noël: La Résurrection

David Wilkerson
December 5, 2016

Nous ne pouvons pas séparer Noël de la résurrection du Christ. Vous pouvez penser à la résurrection comme un message de Pâques, mais la naissance de l'enfant dans l'étable ne peut pas être séparé de l'homme sur la croix. Dieu a un seul et même message pour nous à travers ces deux événements.

Alors que les bergers contemplaient le bébé dans l'étable, ils ont vu un Sauveur qui allait racheter l'humanité. Quand les mages l'ont observé, ils ont vu un Roi qui allait vaincre la mort. Alors que les prophètes anticipaient sa venue, ils ont vu un Libérateur qui allait ouvrir les portes des prisons, briser les chaînes et libérer les captifs. Ils ont tous eu une vision de qui Jésus était et pourquoi Il est venu.

Le Christ est né dans un monde d'obscurité et d'incrédulité alors que le peuple de Dieu vivait sous l'emprise terrifiante de l'Empire romain. Les chefs religieux d'Israël n'offraient pas beaucoup d'espoir. Les Pharisiens croyaient que le salut pouvait être obtenu à travers les œuvres; ils ont transformé les lois de Dieu en un système rigide et impossible à satisfaire. Les Sadducéens ne croyaient même pas à la résurrection. Peu de gens avaient une vision d'une existence éternelle. Telle était l'obscurité dans laquelle Jésus était né.

Quand je regarde dans l'étable à Bethléem, je vois venir la résurrection. Je vois le Roi Jésus avec un flot abondant de vie éternelle. Christ était entièrement humain à la naissance — c'était le sang de Marie qui l'a nourri dans le ventre et son lait pendant son enfance — mais sa naissance était également une apparition éblouissante de l'éternité. La Bible dit, "Le peuple qui vit dans la nuit verra une grande lumière! Pour ceux qui vivent dans le sombre pays de la mort, la lumière apparaîtra!" (Mat 4:16 LSG).

Cette lumière est la vie éternelle — la possibilité de la résurrection d'entre les morts. Osée a prophétisé sur la venue du Messie. "Et moi, le Seigneur, je devrais arracher ces gens aux griffes de la mort, les délivrer du monde des morts? Mort, où sont tes armes? Mort, montre ton pouvoir mortel!" Quand Jésus est venu, il a accompli cette prophétie, disant, "Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s'il meurt; et celui qui vit et croit en moi ne mourra jamais" (Jean 11:25-26).

Jésus lui-même relie sa naissance à la résurrection: "Car je suis descendu du ciel non pas pour faire ma volonté, mais pour faire la volonté de celui qui m'a envoyé. Et voici ce que veut celui qui m'a envoyé: c'est que je ne perde aucun de ceux qu'ils m'a confiés, mais que je les relève de la mort au dernier jour. Oui, voici ce que veut mon Père: que tous ceux qui voient le Fils et croient en lui aient la vie éternelle et que je les relève de la mort au dernier jour" (6:38-40, mon italique).

Christ dit, en substance, "Savez-vous pourquoi je suis ici? Savez-vous pourquoi je suis né dans la pauvreté, pourquoi les bergers m'ont adoré, pourquoi les mages ont apporté des cadeaux, pourquoi les anges ont-ils chanté cette nuit-là?" C'est pour que vous ayez la vie éternelle. La confession du Christ nous dirige directement vers la résurrection: les tombes s'ouvrent, les morts sont rendus à la vie, et l'ultime accomplissement de l'alliance éternelle de Dieu.

La résurrection est le fil conducteur de tout le Nouveau Testament.

Les premiers chefs de l'église ont accepté l'incarnation du Christ comme une réalité. Pourtant leur prédication n'était pas centrée sur cet événement mais sur la résurrection. Lors du rassemblement dans la chambre haute le jour de la Pentecôte, Pierre dit: "cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies. Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle" (Actes 2:23-24, mon italique).

Partout où Paul et les autres apôtres voyageaient, leur prédication dépassait l'incarnation du Christ et ses miracles pour aller vers la résurrection:

«Paul et Silas passèrent par Amphipolis et Apollonie, et ils arrivèrent à Thessalonique, où les Juifs avaient une synagogue. Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d'après les Écritures, expliquant et établissant que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts. Et Jésus que je vous annonce, disait-il, c'est lui qui est le Christ» (17, 1-3).

A Mars Hill, à Athènes, Paul a prêché: "parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts" (17:31).

Paul a également prêché sur la résurrection quand il est apparu devant le gouverneur romain Félix et devant le roi Agrippa. En effet, selon Paul, sans la résurrection, toute notre prédication sur l'Evangile du Christ est en vain. Il explique: «Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts» (1 Corinthiens 15:17). Paul nous dit, en effet, «Si tout cela n'a rien à voir avec la résurrection, vous pouvez oublier le message de Noël. Pourquoi prêcher la naissance du Christ? Pourquoi être saint? A quoi bon traiter des questions spirituelles? Sans la résurrection, nous restons morts dans nos péchés. Tout ce que nous faisons est en vain."

Ce n'est pas juste une vérité théologique abstraite. Voici le fonds de toute notre prédication sur la résurrection: JÉSUS est venu pour vous et moi. Il est né pour vivre et mourir et ressusciter d'entre les morts — et pour nous ressusciter à la vie éternelle avec lui. Il est venu nous ramener chez lui pour toute l'éternité!

Tel était le message de l'église du Nouveau Testament. «Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts»  (15:20). En d'autres termes, aussi sûrement que l'Esprit a ressuscité le Christ d'entre les morts, il nous ressuscitera aussi: «en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés» (2 Corinthiens 4:14).

Quand je regarde dans l'étable, je vois un pont. Le Christ est le pont entre la terre et le ciel, traversant l'abîme de la mort qui sépare la vie temporelle et l'éternel. Un jour, nous allons traverser ce pont, et cela aura lieu en un clin d'œil: «en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés" (1 Corinthiens 15:52).

Beaucoup de chrétiens se demandent, "Qui vais-je voir d'abord quand je serai ressuscité vers l'éternité?"

Je suis convaincu que quand ce moment viendra, nous voudrons tous voir Jésus d'abord. Il est l'Amour incarné — notre Sauveur, Guérisseur et Roi. Pourtant, j'ai vu quelque chose une fois qui m'a poussé à me demander ce qu'il en sera des autres. Je suis entré dans notre salon pour trouver ma femme, Gwen, en train de pleurer silencieusement. Elle regardait la dernière vidéo de notre petite-fille, Tiffany, morte d'un cancer à l'âge de 13 ans. Elle avait hâte de revoir Tiffany.

Ne vous méprenez pas, Gwen et moi reconnaîtrons Tiffany quand nous serons au ciel. La Bible dit qu'il n'y a pas de mariage au ciel, mais il y a de l'amour parce qu'il est amour. Tous seront un dans le corps du Christ, et nous nous reconnaîtrons avec une intuition spirituelle. Les Écritures disent qu'à cet instant nous saurons comme nous sommes connus.

Peut-être que vous n'avez pas grandi avec un père ou une mère aimant. Peut-être que personne dans votre foyer n'a connu Jésus ou ne vous a jamais montré son précieux amour. Vous vous demandez: «Qui sera là bas pour m'attendre?» Je vous le dis, vous avez une autre famille, la famille de Dieu. Je suis convaincu qu'il n'y a personne dans le corps de Christ que quelqu'un n'a pas porté en prière avant eux — un homme ou une femme plus âgé, un pasteur, un parent éloigné. Vous serez reconnu et accueilli avec l'amour familial que Dieu vous a préparé dans l'éternité.

Je crois que Dieu a créé des mondes qui restent à conquérir.

Nous ne serons pas inertes quand nous serons ressuscités. Les astronomes ont découvert des galaxies au-delà de ce que nous pouvons imaginer et des planètes bien plus grandes que la terre. Ce n'est rien pour le Créateur de ce vaste univers de ressusciter ses créatures de la mort.

Paul Harvey raconte l'histoire d'un scientifique athée qui a parcouru les campus universitaires pendant des décennies pour donner des conférences sur le fait que Dieu ne pouvait pas exister. Des années plus tard, cet homme est devenu chrétien. Chaque fois qu'on lui demandait pourquoi il s'était converti, il répondait par un simple mot: «l'ADN».

Dans chaque être humain se trouve cette découverte étonnante appelée l'ADN. C'est un identifiant unique, tellement précis que quelqu'un peut être inculpé d'un crime si son ADN est trouvé sur les lieux. L'ADN est complexe, pourtant il peut être extrait à partir de quelque chose d'aussi simple qu'une mèche de cheveux. En elle, les scientifiques ont découvert un «code génétique» avec des milliards de bits d'information qui, liés entre eux, sont uniques à cette personne.

Qui a créé ce phénomène incroyable qui défie tout bon sens? Qui a connu le code génétique unique de chaque être humain depuis Adam et Eve? Dieu seul. Il compte non seulement le nombre de cheveux sur nos têtes, mais a imprimé notre ADN unique dans chaque mèche. C'est ce qui a rendu le scientifique athée humble : la magnificence d'un Créateur et sa création toujours impressionnante.

Dieu connaît l'ADN de chaque personne qui a déjà vécu — et il sait comment la reconstruire quand il nous ressuscitera le dernier jour. Cela devrait faire taire toutes les doctrines étranges qui ont surgi au fil des années sur la résurrection. Certains disent qu'il ne peut y avoir une résurrection corporelle pour les personnes qui ont été incinérées ou eu une mort atroce; Ils ne peuvent pas concevoir comment Dieu pourrait faire cela. La vérité est que notre imagination ne peut tout simplement pas saisir la gloire de Dieu. Notre cerveau est trop limité.

Nous savons que les corps que Dieu sortira de la tombe seront des corps transformés. Certains pensent que nous serons des esprits, mais la Bible indique clairement que nous serons ressuscités corporellement. Tout ce qui est endommagé, coupé ou oblitéré sera restauré en un clin d'œil. Les gens courbés vont marcher tout droit. L'aveugle verra. Ceux qui sont infirmes de naissance ou tués dans des guerres seront entiers. Leur ADN sera perfectionné par leur Créateur!

Je pense à la résurrection aussi quand je vois des gens tristes et solitaires à Noël.

Chaque fois que je marche dans la rue à New York pour acheter du lait ou un journal, ce que j'ai vu me brise le cœur. Des hommes alcooliques d'environ 60 et 70 ans traînent sur les trottoirs. Ils ont passé des décennies dans un enfer qu'il ont eux-mêmes créé, ne sachant pas où ils sont la plupart du temps. Je vois des jeunes toxicomanes désespérés se ruant vers leur dealer alors qu'il fait son apparition. Ils vivent leur vie tels des somnambules sans espoir, sans avenir, essayant juste de trouver leur prochaine dose. Au coin de la rue, je vois des prostituées de 18 ans tout au plus, s'essuyant les yeux, alors qu'elles pleurent sur la tournure de leur vie.

J'ai envie de leur dire: «Il y a un monde nouveau qui vient — un monde sans péché, pauvreté ni maladie. C'est pour cela qu'il est venu — pour nous emmener dans le nouveau monde qu'il a créé. C'est au-delà de tout ce que nous pouvons comprendre. Votre Roi viendra vous chercher!

Entre temps, la vie ressuscitée est déjà disponible pour nous — dans cette vie. On nous a promis ceci: "Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie" (Romains 6:4).

Cette saison de Noël, gardons un mode de pensée axé sur la résurrection. Comme Paul l'exhorte: "Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n'ont point d'espérance. Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts.... Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles" (1 Thessaloniciens 4: 13-14, 18).

Je sais que ce jour-là je rencontrerai un demi-million de toxicomanes convertis provenant de tous les coins de la terre ... une foule de toxicomanes et de prostituées qui ont fait appel à Jésus pour les sauver et les délivrer ... et les propres membres de la famille qui sont déjà partis. Quelle joie ce sera. La résurrection — c'est pour cela qu'il est venu!

«Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon? L'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la puissance du péché, c'est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ!" (1 Corinthiens 15: 54-57).

Download PDF