DIEU EST OBLIGE DE TENIR PAROLE | World Challenge

DIEU EST OBLIGE DE TENIR PAROLE

David Wilkerson (1931-2011)March 21, 2019

L’assurance dans la prière vient de la connaissance d’une chose appelée : “jurisprudence obligatoire.” Si tu peux saisir cette vérité, elle va changer pour toujours ta façon de prier. Une jurisprudence est un précédent, un “cas qui a déjà eu lieu” qui sert d’exemple pour tous les cas suivants. Et une «jurisprudence obligatoire» une décision légale prise dans le passé qui devient une règle absolue pour les cas similaires qui se présentent ensuite. Pour les juges, cela signifie se baser sur une décision qui a déjà été prise.

Les bons avocats s’appuient régulièrement sur les “jurisprudences obligatoires” pour plaider leur affaire, parce qu’ils savent que le précédent va tenir devant la cour. Ils cherchent dans leurs livres de droits des affaires favorables du passé qui pourraient soutenir leurs arguments devant la cour et ils cherchent aussi le conseil de conseillers légaux qui leur montrent des décisions précédentes se rapportant à leur propre affaire.

Dans toute la Bible, nous trouvons des hommes et des femmes de Dieu qui cherchent ce genre de “jurisprudence obligatoire.” Le roi Josaphat en est un exemple parfait. Quand Josaphat régnait sur Juda, il a dû faire face à une armée d’invasion. La nation tremblait, impuissante devant cette force puissante, alors Josaphat “se disposa à chercher l’Éternel, et il publia un jeûne pour tout Juda” (2 Chroniques 20:3). Le peuple a prié, jeûné, intercédé et s’est repenti – et le roi a apporté un “précédent de miséricorde” devant Dieu.

“Éternel, Dieu de nos pères, n’es-tu pas Dieu dans les cieux, et n’est-ce pas toi qui domines sur tous les royaumes des nations ? N’est-ce pas toi qui as en main la force et la puissance, et à qui nul ne peut résister ?” (20:6) Josaphat liait Dieu à Ses miséricordes passées : “N’est-ce pas toi, ô notre Dieu, qui as chassé les habitants de ce pays devant ton peuple d’Israël, et qui l’as donné pour toujours à la postérité d’Abraham qui t’aimait ?” (20:7).

Josaphat rappelait à Dieu : “Seigneur, Tu as donné à ton peuple une parole éternelle et je l’apporte devant Toi, maintenant. La promesse que Tu as faite à Abraham et à nos ancêtres Te lie encore aujourd’hui et Tu es tenu de l’accomplir pour nous.” Bien sûr, Dieu a répondu à Josaphat et l’ennemi de Juda a connu la défaite. Dieu était lié à Sa propre Parole.

Sois audacieux dans ta prière aujourd’hui et regarde-Le accomplir Ses promesses dans ta vie.

Download PDF