Grandir en tant que dispensateurs de la grâce | World Challenge

Grandir en tant que dispensateurs de la grâce

David Wilkerson (1931-2011)May 21, 2021

Dieu peut utiliser des anges pour agir parmi les hommes, et Il le fait, mais Il utilise le plus souvent Ses propres enfants pour dispenser Sa grâce. C’est une des raisons pour lesquelles nous avons été faits participants de Sa grâce, pour en devenir des canaux. Nous sommes censés la partager avec les autres. J’appelle cela “devenir des dispensateurs de la grâce.”

“Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ” (Éphésiens 4:7). A cause du réconfort que nous recevons à travers la grâce de Dieu, il est impossible pour aucun de nous de continuer à pleurer durant toute notre vie. A un moment donné, nous sommes guéris par le Seigneur et nous commençons à construire un réservoir de grâce venant de Dieu.

Je crois que c’est ce dont Paul parlait quand il a écrit : “l’Evangile, dont j’ai été fait ministre selon le don de la grâce de Dieu, qui m’a été accordée par l’efficacité de sa puissance. A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d’annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ” (Éphésiens 3:7-8) et puis : “... vous qui tous participez à la même grâce que moi” (Philippiens 1:7).

L’apôtre fait une déclaration puissante ici, une déclaration que Pierre va développer encore davantage. Pierre a écrit : “Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu” (1 Pierre 4:10). Que signifie être un bon serviteur, ou dispensateur des diverses grâces de Dieu ? Suis-je une telle personne ? Ou est-ce que je passe mon temps à prier uniquement pour mes propres problèmes, mes propres souffrances et mes propres luttes ?

La grâce de Dieu a fait de Paul et de Pierre des bergers compatissants, capables de pleurer avec ceux qui souffrent. Ils disaient : “Quand je m’approche du trône de Dieu pour obtenir grâce, c’est pour vous. Je veux être pour vous un berger miséricordieux, pas un berger qui juge. Je veux être capable de dispenser la grâce dans vos temps de besoin et vous devriez en faire autant pour les autres.”

Bien-aimé, nos souffrances présentes produisent quelque chose de précieux dans notre vie. Elles forment en nous un cri pour que le don de miséricorde et de grâce puisse être offert à d’autres qui sont dans la souffrance. Nos souffrances font de nous de gens qui désirent être des dispensateurs de grâce.

Download PDF