Hanté par des “Et si ?” | World Challenge

Hanté par des “Et si ?”

David Wilkerson (1931-2011)October 7, 2020

Notre confiance en Dieu Lui plaît et nous sommes considérés comme justes, tout comme Abraham, parce que nous répondons à Son appel en lui faisant confiance pour tous nos lendemains (voir Romains 4:3). Jésus nous appelle aussi à cette façon de vivre. “Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus” (Matthieu 6:31-33).

Jésus ajoute ensuite : “Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine” (6:34). Jésus ne dit pas que nous ne devons pas faire de plans. Il dit plutôt : “Ne soyez pas anxieux ou troublés à propos de demain.” Quand nous y réfléchissons, la plus grande part de nos anxiétés concerne ce qui peut arriver demain. Nous sommes constamment harcelés par ces deux petits mots : “Et si ?”

Et si l’économie s’effondrait et que je perdais mon emploi ? Comment ma famille survivrait-elle ? Et si je perdais mon assurance maladie ? Et si ma foi m’abandonnait dans les moments difficiles ? Nous avons tous des angoisses liées aux “Et si.”

Jésus interrompt nos “Et si” et Il nous dit ; “Votre père céleste sait exactement comment prendre soin de vous. Vous n’avez pas à vous inquiéter parce que votre Père sait que vous avez besoin de toutes ces choses et Il est fidèle pour vous nourrir, vous vêtir et pourvoir à tous vos besoins.”

“Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?... Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux” (Matthieu 6:26-29).

Nous donnons joyeusement nos hiers au Seigneur, lui laissant nos péchés passés, nos échecs, nos doutes et nos craintes. Alors, pourquoi ne pas faire la même chose avec nos demains ?

Paul dit : “mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant” (Philippiens 3:13). Je te presse de confier à notre Seigneur tous tes demains et à laisser ton épreuve actuelle prêcher le message de Sa fidélité.

Download PDF