L’échec n’est pas définitif | World Challenge

L’échec n’est pas définitif

Tim DilenaNovember 2, 2019

Pierre est l’exemple classique d’un chrétien qui a échoué, qui est revenu et a connu un grand succès. Juste avant la crucifixion, il a renié Jésus trois fois (tu peux lire cette histoire dans Marc 14:66-72). Au moment où il avait une grande opportunité d’honorer Christ, il l’a littéralement renié. Mais après la résurrection, Pierre a eu un entretien en tête à tête avec Jésus, qui a insufflé une vie et une énergie nouvelles à son ministère.

“Après cela, Jésus se montra encore aux disciples, sur les bords de la mer de Tibériade. Et voici de quelle manière il se montra. Simon Pierre, Thomas, appelé Didyme, Nathanaël... et deux autres disciples de Jésus, étaient ensemble” (Jean 21:1). Pierre avait fait l’expérience de voir le tombeau vide après la résurrection de Jésus. Ensuite, il a vu Jésus passer au travers de murs, il a vu Thomas l’incrédule devenir Thomas le croyant, et il a été témoin d’autres signes miraculeux réalisés par la Christ (voir Jean 20). A la fin de sa rencontre avec Jésus, Celui-ci lui a dit : “Pais mes brebis” (Jean 21:17). Pierre a été complètement pardonné, restauré et conduit à prêcher avec audace.

L’échec fait partie de la vie. Tout le monde en fait l’expérience, mais tout le monde ne se relève pas après un échec… Souviens-toi toujours que l’échec n’est pas définitif tant que tu n’abandonnes pas. Le médaillé d’or olympique et figure du patinage américain, Scott Hamilton, avait fait une expérience chrétienne mais, selon son propre témoignage, il avait mis Dieu de côté. En réponse à beaucoup de prières, il a connu un retour à la foi et un renouveau dans sa relation avec le Christ. Il parle de son échec de cette façon : “J’ai compté combien de fois j’étais tombé au cours de ma carrière de patineur. 41 600 fois. Mais je me suis relevé 41 600 fois !” C’est exactement ce que nous devons faire quand nous tombons : nous relever !

David a dit : “L’Éternel affermit les pas de l’homme, et il prend plaisir à sa voie ; s’il tombe, il n’est pas terrassé, car l’Éternel lui prend la main” (Psaumes 37:23-24). Salomon a dit : “Car sept fois le juste tombe, et il se relève” (Proverbes 24:16).

En tant que croyants, Dieu nous voit constamment comme justes – dans nos bons jours comme dans nos jours d’échec. La chose la plus importante, c’est que tu sois né de nouveau dans Sa famille et que tu aies confiance en ta relation avec ton Père, qui te tient dans Ses bras avec amour.

Tim Dilena a été pasteur pendant 30 ans à Détroit puis à New York dans le Brooklyn Tabernacle. Le pasteur Tim, sa femme Cindy et leurs quatre enfants sont maintenant pasteurs à Lafayette (Louisiana).

Download PDF