Le suivras-tu ? | World Challenge

Le suivras-tu ?

David Wilkerson (1931-2011)October 17, 2019

“Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi. Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence ; on les bride avec un frein et un mors, dont on les pare, afin qu’ils ne s’approchent point de toi” (Psaumes 32:8-9).

Dans ces deux brefs versets, Dieu nous donne l’une des plus grandes leçons de toute l’Écriture au sujet de Sa direction. Tout d’abord, on y trouve une promesse précieuse pour nous, un fondement sur lequel nous pouvons construire une grande foi. Ce fondement, c’est la volonté de Dieu de nous conduire et de nous mener en toutes choses ! Au commencement du chapitre, nous découvrons que cette promesse est faite à un peuple spécial – ceux dont les péchés sont couverts et dans lesquels il n’y a pas de tromperie, qui ont la main du Seigneur posée sur eux, qui sont saints et qui prient dans un temps où ils peuvent être entendus, qui sont cachés et préservés des dangers et qui chantent des chants de délivrance.

Pourtant, la Parole de Dieu nous dit que quelqu’un peut être un croyant qui profite de tous les bénéfices spirituels d’être un enfant de Dieu et être tout de même comme une mule stupide quand il s’agit de se soumettre à la direction de Dieu. Dieu a dit à Israël : “Pendant quarante ans j’eus cette race en dégoût, et je dis : C’est un peuple dont le cœur est égaré ; ils ne connaissent pas mes voies” (Psaumes 95:10).

Dieu disait : “Après toutes ces longues années où vous avez reçu Ma direction et mes délivrances miraculeuses, vous n’avez toujours pas la plus petite idée de la façon dont J’agis ! Et vous n’avez même pas essayé de comprendre les principes de Ma direction.”

Dieu veut un peuple qui Le connaisse assez bien pour bouger à la moindre indication, mais la majorité des croyants ne passent pas assez de temps dans Sa présence pour Le connaître de cette façon. Les Israélites étaient des enfants têtus comme des mules, trop centrés sur eux-mêmes pour se confier en Dieu pour leur avenir. Ils voulaient une issue rapide et facile hors des lieux difficiles et ils n’ont rien appris des directions surnaturelles qui les ont conduits de l’esclavage jusqu’à la frontière du Pays Promis.

Bien-aimé, Dieu préférerait nous conduire avec Ses yeux plutôt qu’avec un mors et une bride. Il veut que nous ayons une connaissance de Ses voies et une assurance constante de Sa main posée sur nous pour nous guider.

Download PDF