Pardonner à nos pires ennemis | World Challenge

Pardonner à nos pires ennemis

Tim DilenaApril 17, 2021

C.S. Lewis a écrit ces mots : “Le pardon, c’est une belle idée jusqu’à ce que tu doives pardonner à quelqu’un”. Rien ne pourrait être plus vrai, n’est-ce pas ?

Corrie Ten Boom a raconté une des histoires les plus extraordinaires à propos du pardon. Son livre The Hiding Place parle de la façon dont sa famille a abrité des Juifs qui se cachaient des Nazis à Amsterdam. Les Nazis ont fini par les découvrir et ont envoyé toute leur famille dans des camps de concentration. Tous sont morts, sauf Corrie. Elle a vécu encore trente années pendant lesquelles elle a prêché l’Evangile.

Corrie raconte qu’un jour, elle a prêché à Munich en Allemagne, des dizaines d’années après avoir quitté le camps de concentration. Dans l’église où elle prêchait, elle a vu un visage familier. Il s’agissait d’un garde qui s’était moqué d’elle quotidiennement, l’avait mise dans la douche des chambres à gaz presque chaque jour en prétendant qu’il allait la gazer, et qui était responsable de la mort de sa sœur Betsie. Il était là, assis juste devant elle.

Soudain, le pardon n’est plus une idée aussi attirante, n’est-ce pas ?

Elle l’a reconnu, mais pas lui. Après la réunion, l’ancien garde est venu la trouver : “Fraulein, vous avez mentionné Ravensbrück. J’étais garde, là-bas. Mais depuis cette époque, je suis devenu chrétien. Je sais que Dieu m’a pardonné, mais vous, me pardonnez-vous ?”

Dans son livre, elle dit : “Je suis restée là, paralysée. Cet homme était un monstre. Il avait tué ma famille et il avait tué ma sœur.” Elle dit que, alors qu’elle se tenait là, sa prière a été : “Pardonne-moi, Père, parce que je suis incapable de pardonner.” Ensuite, elle raconte que la puissance du Saint-Esprit a jaillit à travers elle. Elle a senti sa propre main se tendre, attraper celle du garde et s’est entendu dire à cet homme : “Vous êtes pardonné.”

Plus tard, elle a affirmé : “Ce jour-là, non seulement cet homme a été libéré, mais je l’ai été moi aussi.”

Quand on pardonne, on ne change pas le passé, mais on change son avenir. C’est le but même de l’Evangile. C’est la gloire de ce que nous croyons : la façon dont la chrétienté conquière ses ennemis, c’est en les pardonnant.

“Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin” (Matthieu 6:11-13).

Tim Dilena été pasteur pendant 30 ans à Détroit avant de servir à New York pendant cinq ans dans le Brooklyn Tabernacle, puis pendant cinq autres années à Lafayette, en Lousiane. Le pasteur Tim et à présent pasteur senior à l’église de Times Square depuis mai 2020.

Download PDF