GOÛTEURS DE SERMONS | World Challenge

GOÛTEURS DE SERMONS

David WilkersonMay 13, 2015

Le terme “sermon tasters” (qui pourrait, en français, être traduit par “goûteurs de sermons”) remonte environ à 200 ans. Il trouve son origine à Londres, dans le milieu des années 1800. A cette époque, le grand prédicateur C.H. Spurgeon délivrait ses sermons à 5000 personnes chaque dimanche au Metropolitan Tabernacle de Londres. A l'autre bout de la ville, Joseph Parker prêchait également des messages remplis d'onction et d'autres pasteurs bouillants prêchaient dans tout Londres, délivrant des paroles profondes, révélatrices et prophétiques.

Il était devenu un sport populaire, parmi les personnes aisées de Londres, de sauter dans leur fiacre et de filer dans toute la ville, d'une église à une autre, prélevant des échantillons de prédications de ces pasteurs. Chaque lundi, au Parlement, des réunions spéciales avaient lieu pour discuter de quel prédicateur délivrait le meilleur sermon et de qui apportait les révélations les plus profondes.

Ces vadrouilleurs étaient surnommés “goûteurs de sermons.” Ils étaient toujours désireux de revendiquer de nouvelles vérités spirituelles ou de nouvelles révélations, mais bien peu mettaient en pratique ce qu'ils entendaient.

A la Porte des Eaux, à Jérusalem, bien au contraire, il n'y avait aucune prédication éloquente, aucun sermon sensationnel. Ce que le sacrificateur Esdras prêchait sortait tout droit des Écritures, qu'il a lues pendant des heures d'affilées. Et, alors que le peuple se tenaient là, à écouter la Parole de Dieu, l’excitation montait.

A un moment donné, Esdras a été tellement submergé par ce qu'il lisait qu'il s'est arrêté et a “béni l’Éternel, le grand Dieu” (Néhémie 8:6). La gloire du Seigneur est descendue avec puissance et le peuple a levé ses mains en louant Dieu : “tout le peuple répondit, en levant les mains : Amen ! Amen !”(8:6) Pendant que la Parole était lue : “Ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant l’Éternel, la face contre terre” (8:6). Le peuple s'est humilié devant Dieu, brisé et repentant. Puis, au bout d'un certain temps, ils se sont relevés pour expérimenter d'avantage.

S'il-te-plaît, remarque bien qu'il n'y a pas eu, lors de cette réunion, d'histoires excitantes pour jouer sur les émotions des personnes présentes. Il n'y a eu aucune manipulation de la part de la personne qui était sur l'estrade, aucun témoignage dramatique. Il n'y avait même pas encore de musique. Ces gens avaient simplement une oreille pour entendre tout ce que Dieu leur disait.

Je crois que le Seigneur désire agir au milieu de Son peuple de la même manière aujourd'hui. Je vois Son Esprit toucher des églises, partout où il y a une réelle faim pour Sa Parole.
 

Download PDF