UNE VAGUE DE REPENTANCE | World Challenge

UNE VAGUE DE REPENTANCE

David WilkersonMay 14, 2015

Une demi-journée de prédication d'Esdras n'était pas suffisante pour les Israélites affamés. Ils voulaient d'avantage de la Parole de Dieu, alors ils ont formé des groupes, avec dix-sept anciens en plus d'Esdras qui les conduisaient dans l'étude de la Bible pendant le reste de la journée. “[Ils] faisaient comprendre la loi au peuple...Ils lisaient distinctement dans le livre de la loi de Dieu et ils en donnaient le sens pour faire comprendre ce qu’ils avaient lu” (Néhémie 8:7-8).

Alors même que ces gens commençaient à saisir la loi de Dieu, ils ont commencé à pleurer sur leur péché. “tout le peuple pleurait en entendant les paroles de la loi” (8:9). Imagine cette scène : 50 000 personnes gisaient éparpillées sur le sol, pleurant à l'unisson sur leur péché. Tel un marteau, la Parole de Dieu avait brisé leur fierté. Et l'écho de leurs pleurs s'entendait à des kilomètres à la ronde.

Est-ce cela le réveil ? Est-ce une parole tellement pénétrante que les gens tombent à genoux, pleurant et se repentant devant Dieu ?

J'ai expérimenté moi-même certains de ces saints rassemblements. Quand j'étais enfant, ma famille se rendait à des “camps de réunions”, dans les campings Living Waters en Pennsylvanie. Le retour de Jésus était annoncé avec une telle puissance et une telle autorité que tout le monde était persuadé qu'Il allait revenir dans l'heure. Une crainte révérencieuse nous saisissait et les gens se prosternaient face contre terre. Certains pleuraient, comme s'il n'y avait plus qu'un fil qui les retenait, suspendus au-dessus de l'enfer, se lamentant, brisés, affligés de leurs péchés.

Souvent, la Parole de Dieu était prêchée toute la journée et jusque dans la nuit. Tôt le matin suivant, on pouvait encore trouver des gens gisant prostrés dans la salle de prière, pleurant sur leur péché. Certains devaient même être portés à l'extérieur.

C'est lors d'une telle nuit que le Seigneur m'a appelé à devenir prédicateur, à l'âge de 8ans. J'étais rempli du Saint-Esprit depuis des heures, brisé, pleurant, avec la Parole de Dieu qui devenait vivante en mon cœur. Le retour de Christ brûlait en moi comme une réalité imminente et je n'oublierai jamais cette merveilleuse expérience.

Le témoignage que Dieu veut n'est pas celui d'un peuple qui gît face contre terre, pleurant des rivières de larmes. Non, le témoignage qu'Il veut apporter dans Son peuple, c'est la joie, une joie véritable, qui dure. “La joie de l’Éternel est votre force” (Néhémie 8:10). Cette joie - qui résulte de la prédication de la Bible et de la vraie repentance - apporte une véritable force au peuple de Dieu et attire les pécheurs dans Sa maison.

La plupart des chrétiens n'associe jamais joie et repentance. Mais la repentance est en réalité la mère de toute joie en Jésus. Sans elle, il ne peut y avoir de joie. Ainsi, chaque croyant qui marche dans la repentance sera rempli de la joie du Seigneur.
 

Download PDF